Search Dental Tribune

Préface du président

E-Newsletter

The latest news in dentistry free of charge.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Président de l'ADDE Dominique Deschietere (Photo: Marc Chalupsky, DTI)
Dominique Deschietere

By Dominique Deschietere

ven. 16 février 2018

save

Chers membres de l’ADDE et membres de l’industrie de la distribution dentaire,

J’aimerais me servir de cette préface pour vous présenter mes meilleurs vœux pour 2018, et discuter en même temps de certaines évolutions passées et futures qui risquent d’influencer l’ADDE et l’industrie dentaire européenne dans son ensemble.

Au niveau de l’UE, de nombreuses évolutions ont eu lieu en 2017 sous la forme de règlementations ayant un impact sur le commerce.  Avec la récente proposition de règlement sur la conformité et l’exécution par exemple, la Commission européenne vise à renforcer les contrôles par les autorités nationales et les douanes afin de créer des marchés internes plus équitables et plus sûrs.

En outre, la Commission, avec ses organisations de normalisation (ESO), a publié une liste mise à jour des normes harmonisées pour les équipements médicaux, incluant notamment les dispositifs implantables actifs, les dispositifs de diagnostic in vitro ainsi que les équipements radio et sous pression. Ces dernières années ont connu une augmentation du nombre de normes harmonisées non mentionnées. C’est la raison pour laquelle, en 2018, la Commission et les ESO prévoient d’augmenter encore plus la mention des normes harmonisées dans l’industrie européenne des dispositifs médicaux, ce segment ayant été ajouté récemment à la liste des priorités de la Commission. Il est essentiel pour les fabricants des différents États membres d’être capables de démontrer que leurs produits sont conformes aux exigences officielles, et qu’ils les respectent. L’objectif est non seulement de diminuer le nombre de normes harmonisées non mentionnées, mais surtout de continuer d’améliorer la sécurité, la performance clinique et le diagnostic, ainsi que l’échange d’informations.

Cette année sera aussi témoin du lancement d’une consultation publique concernant le nouveau budget à long terme de l’UE: le cadre financier européen biannuel post 2020. Les citoyens et les organisations ont été invités à apporter des idées pour ce nouveau projet et à faire des propositions relatives aux programmes financiers que l’UE devrait financer. Étant donné que les financements permettent de stimuler l’esprit d’entreprise et l’investissement, la recherche et l’innovation, ainsi que la création d’emplois et la croissance industrielle, la consultation peut être un excellent outil pour aider l’ADDE à tirer le meilleur parti de l’année à venir.

Bien cordialement,

Dominique Deschietere
Président de l’ADDE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *