Avant-propos du président

By ADDE
December 17, 2020

Chers membres de l’ADDE et de l’industrie dentaire,

Bienvenue dans notre dernière newsletter de 2020, une année certainement parmi les plus éprouvantes de l’histoire pour l’industrie dentaire européenne et l’économie mondiale. Nous avions publié notre dernière newsletter à la fin des premiers confinements en Europe, mais bon nombre de pays européens entrent aujourd'hui de nouveau dans une phase de confinement partiel ou intégral. Bien que l’industrie dentaire ait été sévèrement affectée par la première vague de fermetures ordonnées par les États, nous avons su réagir et nous adapter rapidement – dans notre profession et notre secteur – pour atténuer l’impact des seconds confinements. Des solutions innovantes en matière d’équipements de protection individuel, tels que les respirateurs purificateurs d’air électriques, nous aident également à réduire l’impact de la pandémie sur les équipes dentaires.

Tous les pays de l’Union européenne (UE) n’ont pas été affectés de la même manière par la pandémie mais leurs mesures présentent de nombreuses points communs. Certains témoignages de collègues d’Allemagne suggèrent que la réduction du chiffre d’affaires s’est limitée à environ 15 %. Au Royaume-Uni, les activités dentaires du National Health Service tournent toujours au ralenti, tandis que le secteur dentaire privé a déjà renoué avec son niveau pré-pandémique. Il sera intéressant de voir si le modèle commercial corporatif – et les technologies numériques – gagneront en attractivité après cette année désastreuse. Le sondage de l’ADDE reste une précieuse source d’informations essentielles pour aider les membres à comprendre pourquoi tels marchés dentaires s’en sont mieux sortis que d’autres, comment les différents systèmes de santé et mesures nationales ont impacté le commerce dentaire et comment les activités dentaires évoluent dans l’ensemble.

La semaine dernière, une personne au Royaume-Uni a été la première au monde à recevoir un vaccin contre la SARS-CoV-2 en dehors d’un cadre d’essai clinique. Le deuxième à en avoir bénéficié s’appelle William Shakespeare – il n’y a qu’au Royaume-Uni que cela pouvait arriver ! Un programme de vaccination massive est désormais en cours. Cela nous laisse espérer la fin du calvaire imposé par ce virus au cours de l’année prochaine. La semaine dernière, nous avons également appris le report de l’IDS 2021 aux 22–25 septembre 2021. Ce report était la bonne décision à prendre selon moi. Néanmoins, j’ai été déçu par la suppression du mardi, qui est normalement la journée de l’événement consacrée aux distributeurs dentaires. Nous travaillerons en étroite collaboration avec nos collègues de la Fédération allemande de l’industrie dentaire (VDDI) pour nous assurer que les intérêts des membres de l’ADDE soient entendus et pris en compte.

Nous avons également appris la semaine dernière qu’il est de plus en plus improbable que le Royaume-Uni et l’UE parviennent à un accord sur le Brexit avant la fin de la période de transition. Même si cela peut s’apparenter à un manque d’habileté politique de la part des deux parties, les activités et le commerce doivent se poursuivre indépendamment de la politique. D’après l’un des journalistes, l’UE et le Royaume-Uni sont en désaccord non pas sur la pratique mais sur la théorie. Dans tous les cas, je ferai de mon mieux pour représenter les distributeurs dentaires, petits et grands, car une économie européenne saine nécessite la richesse et la force apportées par des entreprises et organisations de toutes tailles. Avant d’intégrer le secteur dentaire, j’ai travaillé en Allemagne en tant qu’ingénieur informaticien – cela remonte au début des années 1990, juste après la chute du Mur de Berlin. Ce fut un moment unique dans l’histoire de l’Europe, qui a été formateur pour moi. L’accord de Schengen venait d’entrer en vigueur et l’abolition des contrôles aux frontières venait marquer le début d’une ère de rassemblement et de collaboration vers un avenir meilleur. En unissant leurs forces dans des organisations telles que l’ADDE, les distributeurs dentaires sont mieux à même de s’aider mutuellement. Selon moi, cela reflète parfaitement la philosophie de l’Europe.

La nouvelle année nous promet d’être riche en défis, que l’industrie dentaire et la société au sens large auront à relever. Parmi ces défis comptent les programmes de vaccination massive et les mesures actuelles de lutte contre la pandémie, l’introduction de la réglementation différée sur les dispositifs médicaux et l’impact du Brexit. Nous attendons avec impatience l’année 2021, avec un regain d’optimisme et l’espoir d’apercevoir une lueur au bout du tunnel. Cette année a été éprouvante à bien des égards – je l’ai ressenti personnellement en tant que propriétaire d’un cabinet dentaire –, c’est pourquoi je vous souhaite un Noël joyeux et paisible et une nouvelle année fructueuse.

Ed Attenborough
Président de l’ADDE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International

ADDE French

ADDE French